TRADITION vs FICTION

performance ciné·concert·danse



Chi ghjè a tradizione ?
Cumu si crea ?
Cume si pasava a festa di Santa Maria i tempi fà ? E avà ?
A tradizione è artificiale o naturale ?
Cumu si transmette ella?

Apprendre la tradition comme un rôle.
Retenir les gestes de savoir faire comme une danse.
Fabuler les récits & en faire une mythologie.
Collectionner les épaves & en faire une imagerie.

Cueillir des regards, gestes et sensations pour confronter les regards des artistes de la compagnie Celui qui dit qui est avec ceux d’habitant.es de Balagne et Giussani. Pour inspirer, fabuler, relier à travers le goût commun pour le collectif et la représentation.

La performance Tradition vs Fiction a été imaginée dans le cadre du tournage du film docufiction Le goût du faux, un film qui mêle interviews, images de rituels villageois & récits fictionnels.

Cette forme scénique est évolutive et inclut au fil des rencontres de nouveaux regards, de nouvelles personnes. Ceci alimente le souvenir collectif imaginaire en troublant les jalons de la transmission originale.

. . .

1 création soutenue par les Ateliers Medicis dans le cadre de la résidence Transat, imaginée à Ville di Paraso & accueillie en résidence au centre national de création musicale Voce.

. . .


idée originale & texte Cecilia Coquillat Peroni
danse Loren Coquillat Peroni
musique & chant Lola-Ly Canac
images vidéo Ana Urbain

avec la participation de : Sophie Audibert, Raphaël Quilici

et pour le film : Gérard Agati, Serena Sanna, Jonathan Saez, Roger Maupertuis, Josette Galant, Santu Massiani, Thierry Agati, Angeline François-Casanova, Vanina Ricci & les élèves du collège d’Île Rousse, les confréries de Nessa, Speluncatu, Costa, Palasca, Ville-di-Paraso, Belgodère.

création lumière : Pascal Galeazzi